La transparence et le mystère de l’aquarelle m’ont portée plusieurs années dans mon travail de peintre  autodidacte.

Je recherchais alors à exprimer par le pinceau un contact avec les hommes et la nature, au travers de portraits et de paysages, dont je sentais qu’il m’orientait vers une expression véritable.

J’ai ensuite suivi une formation en peinture et en dessin, avant de vivre une période de questionnement sur le sens que prenait pour moi l’expérience artistique.

La lecture d’ouvrages sur la calligraphie et la peinture extrême-orientale ont agi alors sur ma détermination, et m’ont amenée à une pratique assidue de cet art.

Suivent plusieurs années vouées à ce travail, une formation auprès de peintres et de calligraphes,  en France notamment avec les élèves de Monsieur Ung No Lee, ou en Chine lors de séjours répétés à l’Académie des Arts de Hangzhou.

J’expose régulièrement en région parisienne, dont je suis issue,  en province, et à l’étranger.

La présence difficile à  ce que l’on peint, la vérité que la nature peut alors nous apporter, et l’expression abstraite de mouvements intérieurs sont les directions qui se suivent, s’alternent et se rejoignent dans mon travail.